Comment bien choisir son parquet ? | E-Parqueterie

Premier achat, rénovation ou simple envie de changement ? Découvrez dans cet article nos conseils pour bien choisir son parquet.

Choisir un parquet massif ou un contrecollé ?

Parquet massif :

Vous recherchez un parquet résistant dans le temps et intemporel ? Le parquet massif est fait pour vous. En effet, il est le revêtement de sol le plus ancien et le plus connu à ce jour. Il se compose uniquement de bois dit « noble », c’est-à-dire de la même essence.

Pourquoi choisir un parquet massif ?

Cependant, le prix d’un parquet massif reste plus élevé qu’un autre revêtement de sol. En effet, cela se traduit par la qualité du produit, sa résistante, mais aussi par le fait qu’il peut être poncé plusieurs fois. Par exemple, vous pouvez vous permettre de changer sa teinte ou sa finition en fonction de vos envies. 

À noter, il est compatible avec un sol chauffant ou refroidissant.

Parquet contrecollé :

Vous souhaitez investir dans un revêtement de sol noble, mais vous avez un budget serré ? Vous pouvez choisir un parquet contrecollé. Au contraire du parquet massif, le parquet contrecollé se compose de 3 couches de bois différents.

Premièrement, on retrouve une couche de bois noble (qui est de 2.5mm min.). Deuxièmement, on retrouve soit un panneau de fibre de bois (qui est composé généralement de bois d’épicéa), soit un latté bois ou encore un contre-plaqué en bouleau. Enfin, on retrouve une couche appelée contre-parement, constituée de bois résineux. Cette dernière vient assurer la stabilité de l’ensemble du revêtement.

En termes d’esthétisme, le contrecollé est similaire au parquet massif, car on ne perçoit que la partie noble du bois. Cependant, il ne pourra être que poncé que une, ou deux fois tout au plus, au vu du peu de bois noble qui le compose. A noter : chaque ponçage retire environ 1mm de bois noble.

Comment poncer son parquet comme un professionnel ?

Bien que légèrement moins résistant sur la durée qu’un parquet massif, il reste dans tous les cas une très bonne alternative.

Quelle pose selon le type de parquet ?

Collée ou clouée pour le parquet massif

La pose collée, consiste à étaler à l’aide d’une spatule, une colle spéciale bois sur le sol. On y vient ensuite poser puis emboîter les lames du parquet.  Le support sur lequel on pose doit être sec, plan et rigide.

La pose clouée se réalise grâce à des lambourdes, sur lesquelles les lames sont posées sur ce support en bois. C’est une technique traditionnelle pour poser un parquet en bois massif. Par ailleurs, l’isolation acoustique à de meilleurs résultats sur ce type de pose.

Flottante ou collée pour le contrecollé

La pose flottante est la plus simple et rapide. Ainsi, le parquet n’est pas fixé au sol, il est tout simplement posé. Privilégiez les petites surfaces pour ce type de pose.

Comme le parquet massif, le parquet contrecollé peut être également utiliser la pose collée. Il est par ailleurs indiqué d’utiliser cette technique si vous souhaitez augmenter les performances acoustiques dans votre pièce.

Choisir la pièce où poser son parquet

Avant de choisir votre revêtement, vous devez prendre en compte les caractéristiques de la pièce où la pose s’effectue.

Petite ou grande surface ?

Le choix de la largeur de vos lames pourra varier en fonction de la taille de votre pièce. Ainsi, pour une petite pièce, nous vous conseillons de choisir des lames de largeur petite à moyenne < 15 à 20 cm. Pour une grande pièce, nous vous conseillons des lames plus larges de 20 cm et plus.

Pièce humide ou en contact avec de l’eau ?

Certaines essences de bois sont à privilégier dans les pièces susceptibles d’être confrontées à l’humidité. Notamment, on retrouve les salles de bains ou les cuisines. Notre partenaire Design Parquet propose des parquets innovants, résistants à l’eau : le Navylam et le Navylam+ (disponible dans nos magasins).

Les bois exotiques sont parfaits pour ce type de pièce. Par exemple, nous avons le Teck, l’Acacia, le Wengé, le Mutenyé, le Doussié et d’autres encore.

La pose s’effectue principalement en collée, en “pont de bateau”.

Par conséquent, ce type de bois et de pose, assure une résistante à la variation de température et de l’hygrométrie.

Aspect, couleur et style : bien choisir son revêtement de sol

Parquet clair, sombre ou vieilli ?

Choisir un parquet clair vous apportera lumière et légèreté dans votre pièce. Cependant, attention à ne pas opter pour un look total blanc. Si votre sol est clair ou blanc, les murs et votre décoration doivent apporter une légère touche de couleur. En effet, cela permet d’éviter un aspect trop « froid » dans la pièce.

Nos conseils déco pour un parquet blanchi

Le parquet foncé est très chic et moderne. La décoration ou l’ameublement doit être colorée ou claire, afin de contraster avec la couleur sombre du sol. Les murs doivent aussi se différencier de la couleur du sol, afin d’éviter un effet de rétrécissement de la pièce.

Vous hésitez toujours ? Nous avons confronté les deux choix dans cet article : c’est par ici !

Enfin, vous pouvez opter pour un parquet vieilli. Il vient apporter du charme et du caractère à votre pièce. Les couleurs peuvent se décliner du clair au foncé. Également, il vient s’adapter à tout type de décoration.

Motifs de pose : simples ou personnalisés ?

Vous le savez peut-être déjà, mais il existe de nombreuses façons de réaliser une pose de parquet.

Les poses les plus connues sont les suivantes :

 A la française

A l’anglaise

Si vous souhaitez une pose plus élaborée, nous vous proposons ces trois choix :

Bâton rompu

Point de Hongrie

A l’échelle

Enfin, vous pouvez également faire une demande de création sur-mesure et personnalisée :

Sur-mesure

Panneaux

Aspect du parquet : uniforme ou avec singularités ?

Il est normal et fréquent d’avoir des singularités sur un parquet. Ces singularités prennent la forme bien souvent de nœuds, d’aubiers ou de discolorations.

Aubier et nœuds :

Choisir son parquet : avec ou sans singularité ?

Les nœuds sont reconnaissables avec leur forme arrondie ou ovale (cf : ronds rouges). En effet, ils proviennent des branches de l’arbre, lorsque celles-ci sont coupées. L’aubier est quant à lui reconnaissable par sa couleur plus claire sur le bord de la lame (cf : flèche). L’aubier est la partie tendre de l’arbre, qui se situe près du cœur.

Discoloration :

Choisir son parquet : avec ou sans singularité ?

Une discoloration est tout à fait admise. En fonction d’où le bois est coupé, qu’il soit au cœur du tronc ou plus près de l’écorce, la couleur varie du clair au foncé. Il est donc normal sur certains choix de bois de retrouver des lames plu foncées ou plus clair

Pour connaître les différents choix de parquets, nous vous invitons à consulter notre article dédié :

Parquets en chêne, les différents choix

Besoin de l’avis d’un expert pour le choix de votre parque ? N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe de professionnels !

Contactez nos équipes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.