Parquet contrecollé

Le parquet contrecollé, dénommé à tort parquet flottant (qualifie un mode de pose et non un type de parquet), est un revêtement très populaire en France. Il représente environ la moitié de la consommation de parquet. En effet, le parquet contrecollé s’avère facile à poser et à utiliser (peu de finitions à l’installation) et présente de nombreuses possibilités de motifs.

 

STRUCTURE DU PARQUET CONTRECOLLÉ

C’est la partie visible du revêtement, constituée de bois noble d’une épaisseur minimale de 2,5 mm.

Lame centrale

Au-dessous du parement, au lieu d’avoir une même catégorie de bois on retrouve la couche la plus épaisse. Elle composée d’un panneau de fibre haute densité, de bois massif latté, de contreplaqué ou d’aggloméré.

Le contre parement

Constitué d’un bois résineux (pin par exemple), le contre parement, confère une grande stabilité à la lame.

La pose

La pose peut-être clouée sur lambourdes (épaisseur mini 19 mm), collée ou flottante (épaisseur de 10 à 16 mm), les deux derniers modes étant les plus fréquents.

 

INTÉRÊT

Ce qui fait le succès du parquet contrecollé :

  • il est en général livré fini : huilé, vernis ou teinté ;
  • il s’avère en général moins onéreux que le parquet massif ;
  • la pose est facile à réaliser.